Hospitaliers de Lourdes de Fréjus Toulon

Les inscriptions des hospitaliers pour le pèlerinage 2019 sont ouvertes. 

Bienvenue.

Chaque année un groupe de personnes,  les pèlerins et les Hospitaliers de Lourdes de Fréjus Toulon, fidèles au commandement de la Sainte Vierge Marie, se rend en pèlerinage à Lourdes. Ce site a pour objectif de communiquer les dernières nouvelles de l’association diocésaine du Var.

L’objectif principal de l’association est d’accompagner chaque année nos frères et sœurs valides et malades auprès de Marie à Lourdes. Cela nécessite une préparation minutieuse et un service corps et âme. Soyez joyeux, n’ayez pas peur, rejoignez nous nombreux !

Que Dieu vous bénisse !

Cliquez sur la vidéo

Calendrier 2019

13 janvier 2019 Galette des rois de l’Hospitalité à la paroisse de LA GARDE

Prix du repas 15 € Apéritif et Galette des rois, vin et café offerts par l’Hospitalité. Inscription auprès de Michelle Bonicel pour le 7 janvier 2018 (06 80 51 42 90)

19 janvier 2019 Galette des rois de l’AVEFETH à GONFARON à 15 h.

Galette des Rois avec les résidents de la maison de retraite des Petites Sœurs  des Pauvres à TOULON

Galette des rois à l’EPHAD de Cuers, à Pomponiana: dates à préciser.

24 FEVRIER 2019 Assemblée Générale de l’Hospitalité à la  CASTILLE.
27 et 28 avril 2019 WEEK END SPIRITUEL à COTIGNAC (des précisions vous seront données ultérieurement).
8 mai 2019 Pèlerinage du partage à COTIGNAC. Comme chaque année l’Hospitalité sera présente pour accueillir les pèlerins et leur offrira le petit déjeuner.
30 juin  2019 Ordinations à la Castille
Journée de préparation du pèlerinage. Rencontre obligatoire pour les nouveaux et fortement conseillée pour les anciens.
10 au 15 juillet 2019 PÈLERINAGE à LOURDES.
29 septembre 2019 Journée d’action de grâces Chez Laurence et Nicolas à Pierrefeu. Messe d’action de grâces à l’église paroissiale de Pierrefeu.

L’Hospitalité a eu 60 ans

« C’est seulement la réconciliation avec Dieu qui peut nous donner la vraie guérison, la vraie vie, parce qu’une vie sans amour et sans vérité ne serait pas une vraie vie », écrivait le pape Benoît XVI dans son message pour la 17ème journée des malades, le 11 février 2009.

C’est de cet amour et de cette vérité que témoignent depuis 60 ans, les bénévoles de tous âges, serviteurs des malades et des pauvres, qu’on appelle les hospitaliers et hospitalières de l’Hospitalité diocésaine varoise Notre Dame de Lourdes.

Vous pouvez commander ce livre en couleur de 230 pages à l’adresse suivante ou bien à l’adresse postale de la présidente .

Son prix est de 20 euros, l’ensemble des sommes récoltées iront au service des malades.

Puisse ce livre éveiller des vocations de serviteurs du Christ auprès de toutes les personnes fragilisées par la maladie et la souffrance.

livre-60-ans-hospitalité-de-lourdes-du diocese-frejus-toulon

Thème pastoral 2019: « Heureux vous les pauvres… »

(Saint-Luc Luc 6, 20)

Être pauvre, ce n’est pas intéressant, tous les pauvres sont bien de cet avis. On les comprend, personne n’aime être pauvre. Ce qui est intéressant, c’est de posséder le Royaume des cieux. Mais seuls les pauvres le possèdent (Madeleine Delbrêl, La joie de croire).

Le 7 janvier 2019, cela fera 175 ans que Bernadette a vu le jour ; le 9 janvier, elle est baptisée. Et le 16 avril, nous penserons au 140ème anniversaire de sa mort.

A Lourdes, nous n’oublierons pas un autre saint, Benoît-Joseph Labre, le saint mendiant, patron des pèlerins, des SDF, et de l’Hospitalité de Notre Dame de Lourdes.

Nous ne voulons pas canoniser un style de vie, qui ne peut que signifier le malheur subi, ou incarner une grâce particulière. « Etre pauvre, ce n’est pas intéressant… »

Nous ne voulons pas non plus idéaliser la parole des pauvres : leur témoignage nous offre un écho de
l’Evangile ; mais nous pourrions rester dans une admiration sans suite, et sans changement réel, sans conversion du cœur et de la vie.

Nous voudrions, comme Marie l’a proposé à Bernadette, suivre un chemin de Pâques, mourir à la vie ancienne, pour découvrir la vraie Vie, le vrai Bonheur. Il faut, certes, écouter, il faut aussi s’engager.
Un pèlerin ne peut pas revenir chez lui comme il était parti. Cela suppose qu’il se laisse peu à peu dépouiller, désencombrer, appauvrir, pour s’ouvrir aux richesses du don de Dieu. Bernadette ne faisait pas à sa famille une leçon de morale quand elle leur transmettait cet appel : « Pourvu qu’ils ne s’enrichissent pas ! » Elle leur ouvrait l’horizon qu’elle avait elle-même contemplé à la Grotte, cet autre monde, qui n’a besoin que de notre oui pour faire éclater nos carapaces et s’épanouir au soleil de Dieu.

La pauvreté matérielle aujourd’hui met en mouvement des peuples entiers. La pauvreté spirituelle conduit même des jeunes à choisir la mort. La misère subie est humiliante et nous déshumanise.
Mais la richesse qui refuse le partage nous dégrade et nous corrompt. L’Evangile ne promeut pas la révolution sociale, mais il vient révolutionner les cœurs. Le maître se fait esclave et lave les pieds des
plus pauvres. Ce n’est pas un simple renversement de situation, les deux se découvrent frères, aimés d’un même Père, animés d’un même cœur.

Lourdes, dès l’origine, a provoqué cette révolution des cœurs. Des « riches » s’attellent au brancard des infirmes, qu’ils appellent « nos seigneurs les malades ». Mais nous le savons, nous avons vite fait, même dans une organisation caritative, de réclamer nos droits, nos privilèges. Ne rêvons pas, accueillons le bonheur du Royaume promis, déjà offert dans une rencontre fraternelle, un échange de regards, la joie d’une main tendue. Comprenons que, même vivant la galère, nous avons droit à cette part de bonheur. Et qu’elle peut se multiplier et grandir, si nous entrons dans la grâce de l’apparition de Marie à Bernadette ; cette rencontre nous fait vivre le respect inconditionnel de toute personne dans la lumière de l’Esprit qui veut communiquer sa puissance de vie. Ne rêvons pas,
laissons la joie découverte nous pénétrer, nous transformer, de façon à susciter ces oasis de miséricorde, qui sont la chapelle demandée par Marie, ces petites familles ou fraternités qui transformeront le monde en nous et autour de nous.

Nous espérons pouvoir poser, à Lourdes même, un geste concret de solidarité vécue, un geste qui nous inspire ensuite pour la vie ordinaire de retour chez nous.

(site fr.lourdes-france.org)

Pape FRANCOIS – Prière

Seigneur Jésus-Christ,toi qui nous as appris à être miséricordieux comme le Père céleste, et nous as dit que te voir, c’est Le voir.
Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.
Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent, la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures; tu as fait pleurer Pierre après son reniement, et promis le paradis au larron repenti.
Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine comme s’adressant à nous : Si tu savais le don de Dieu !
Tu es le visage visible du Père invisible, du Dieu qui manifesta sa toute puissance par le pardon et la miséricorde : fais que l’église soit, dans le monde, ton visage visible, toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.
Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux qui sont dans l’ignorance  et  l’erreur  :  fais  que  quiconque  s’adresse  à  l’un  d’eux  se sente attendu, aimé, et pardonné par Dieu.
Envoie  ton  Esprit  et  consacre-nous  tous  de  son  onction  pour  que le  Jubilé  de  la  Miséricorde  soit  une  année  de  grâce  du  Seigneur,  et qu’avec un enthousiasme renouvelé, ton église annonce aux pauvres la  bonne  nouvelle,  aux  prisonniers  et  aux  opprimés  la  liberté,  et  aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.
Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde, à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.
Amen.